Amazoniaaaaaaaaaaaa….. Publié le 4 décembre 2018 par Alain et Stéphanie

Aller en bas

Amazoniaaaaaaaaaaaa….. Publié le 4 décembre 2018 par Alain et Stéphanie

Message par Admin le Mar 4 Déc - 10:58

Amazoniaaaaaaaaaaaa…..

Publié le 4 décembre 2018 par Alain et Stéphanie

Go, Go Go, nous grimpons dans la pirogue.
Bryan est à la barre (et non dans la cuisine!), et se révèle être un excellent pilote.
Notre guide Jairo est bien cool, je pense qu’il me faudra plus de 4 jours afin de prononcer correctement son prénom…
Nous sommes un p’tit groupe de 8 (donc 3 personnes en plus de nous), génial, je redoutais une usine à touristes.
La pirogue navigue au milieu de la forêt dans une eau chargée de sédiments (de la boue quoi!), un moteur hors-bord de 30 chevaux propulse cette embarcation entre les méandres du Rio Cuyabeno.
Nous faisons de nombreuses haltes afin d’observer les singes dans les arbres, mais également des oiseaux, tortues, et autres serpents.
C’est super agréable de se promener dans ces pirogues, et leur conduite semble assez compliqué car le fleuve est très sinueux,et il y a parfois des arbres ou des branches sous l’eau ce qui oblige notre « captain » à relever son moteur afin de ne pas casser l’hélice.
Après deux heures de navigation nous arrivons à notre lodge au cœur de la forêt…
Comment ça un lodge, les Croods s’encroûtent… !
Nan, nan, nous ne sommes pas en mode Croods vs Wild, nous ne dormons pas dans des hamacs au milieu de la forêt, et nous n’irons pas chercher des larves dans des troncs d’arbre creux pour manger,…..aventuriers mais en mode soft.. !
Mais attends la suite…… !
Alors ce lodge…. ?
Wow, mais wow quoi, c’est un coin de paradis comme dans un rêve…
Un endroit qui respecte l’environnement et qui s’intègre parfaitement dans la nature.
Toute les constructions sont en bois, et tout est prévu afin de ne pas impacter la bio-diversité des lieux.
Petit flash-back sur les Galapagos, c’est le genre d’endroit que j’aurais aimé y trouver … !
Respect de la nature, mais également des habitants de ces lieux car il y a des clauses concernant l’emploi de personnes vivant autour de ces lodges, donc les locaux sont prioritaires pour travailler, mais également le respect des touristes car l’accueil est exceptionnel, et tu ne culpabilises pas en te disant, Fuck…ils ont massacré cet endroit pour que tu viennes visiter…
Bref, le site est super agréable en visuel, mais qu’en est t’il à vivre… ?
Tous d’abord nous rencontrons Louise juste en posant nos sacs, Louise est très poilue, possède 8 pattes et franch’ment elle est assez grosse, pourquoi Louise ?…..parce que je trouve ça assez cool comme nom… !
Le ton est donné, ici t’es pô chez toi, t’es au pays des gros ninsectes…!!! (comment ça il y a une faute ?!!!)
Les mini Croods sont hyper excités et courent de partout sur les pontons.
Nous prenons possessions de notre chambre…
C’est assez sommaire, avec des moustiquaires à la place des fenêtres, douche froide (ou parfois tiède..), et des moustiquaires aux lits….., lorsque les enfants jouent, tu as l’impression que ta cabane sur pilotis va s’effondrer….., mais c’est génial…. !
Jairo nous briefe sur notre programme et nous explique qu’il s’adaptera au groupe, et à la météo .
Un des membre du groupe est malade et repart le lendemain matin pour être soigné dans la ville la plus proche (2 heures de pirogue et 2 heures de voiture !)…….
Nous serons donc 7 pendant 4 jours, nous sommes avec Brice un espagnol qui vit à Londres et Lenart un Danois.
Nous avons une p’tite pause pendant laquelle nous nous baignons dans cette rivière boueuse avec un peu d’appréhension quand même mais de toute façon, vu la turbidité de l’eau après 20 cm tu ne vois rien…., ensuite nous partons en pirogue pour notre première excursion…
Nous apercevons nos premières dauphins roses qui sortent de cette eau marron (l’alcool n’est pas responsable de cette vision!), des singes, des oiseaux et nous arrivons sur une lagune…….le spectacle est incroyable, il fait chaud et le soleil se couche doucement en caressant les arbres…
Nous nous baignons avec Julia dans cette lagune qui se nomme Laguna Negra, son nom n’est pas usurpé car l’eau est vraiment noire, et j’avoue que de savoir que des caïmans noirs, boas, anacondas, ou autre piranhas peuplent ces eaux, est à la fois effrayant…et excitant.. !
Ceux qui me connaissent se doutent bien qu’avant de mettre mes enfants à l’eau je m’étais renseigné sur la dangerosité du site auprès de notre Mike Horn local.., et les statistiques sont formelles, 10 % de perte de touriste…, c’est correct… !
Nous rentrons de nuit à bord de notre frêle embarcation,l’air est doux et le ciel étoilé est sublime.
De temps en temps notre guide allume sa puissante torche afin de détecter les yeux rouges autour de nous…., ce sont des moments forts.
Ainsi nous trouverons un bébé Boa de 40 cm, le guide le dépose sur la rame et nous l’amène dans la pirogue……, impressionnant, et à ce moment tu te dis et si le boa décide de sauter dans le bateau….., que fais-tu ?
– Tu sautes dans les eaux noires ?
– Tu massacres cette pauvre bête ?
– Tu cries si fort que la pauvre bête s’en retourne à l’eau ?
Que nenni, ce p’tit reptile nous a juste fais 2 ou 3 figures sympas afin de retourner dans son arbre au milieu de la lagune.
 
Nous dînons avec des mets locaux et délicieux, mais je vous rassure rien qui ne possède des pattes ou se tortille dans la bouche… !
Notre première nuit sera, ….agitée !
La nuit tout devient plus puissant, et chaque sensation ou sentiment est décuplé…
Et puis, il faut entendre la jungle la nuit, c’est incroyable, des centaines de bruit d’insectes et d’animaux se mélangent rendant l’atmosphère vraiment particulière,et inquiétante…
Ici la nuit il n’y a plus d’électricité puisque tout fonctionne sur panneaux solaire et batterie, donc plus de lumière à part ta lampe frontale.
Les uns après les autres, les enfants se sont réveillés avec des angoisses liés à la l’omniprésence des araignées….
Ils ont donc terminé la nuit à 3 dans notre lit et nous seuls dans les lits des enfants……, arachnophobie… le retour !
Faut avouer que certaines toiles d’araignées dans les arbres faisaient parfois plusieurs mètres carrés !
Le lendemain nous partons pour une excursion en forêt, alors nous prenons les ponchos, les bottes, de l’eau et Go Go Go !
Nous prenons notre pirogue et observons à nouveau des dauphins roses, paresseux, singes et autres oiseaux…
Nous partons ensuite pour une balade de 2h30 en forêt afin de découvrir la flore et la faune….
Enrichissant et exaltant, nous goûtons des écorces de quinine (pouhhaaa!!!), Brice mettra un peu de curare que produit une liane sur sa langue afin de vérifier la capacité du produit à endormir ( il ne pourra pas parler pendant 2 heures…. wow j’ai eu de la chance que ce ne soit pas moi le cobaye… !!!!!), nous mangeons des fourmis qui vivent dans des arbres (excellent, acide et citronné), nous testons la sève d’un arbre de la famille du caoutchouc, pour soigner les maux de ventre, les enfants ont adoré et trouvé une ressemblance avec la crème fraîche…
Nous mettons la main dans une fourmilière afin de se faire recouvrir et des les écraser sur notre peau…., c’est un puissant répulsif anti- moustique, et vu l’odeur, c’est également un répulsif à tout ce qui t’entoure et possède un odorat!
Julia a un peu tardé à écraser les fourmis car cela faisait des chatouilles….juste avant les sensations de morsures, alors elle a eu la mauvaise idée de secouer ses mains, projetant ainsi des centaines de fourmis sur elle, et son entourage…., merci à toi ma fille pour ce grand moment….de solitude !
À propos de fourmi, nous avons aussi croisé la fameuse fourmi balle de fusil ou bullet ant, dont la piqûre est considérée comme la plus douloureuse au monde, aussi douloureuse parait-il qu’une balle de fusil…., bon heureusement nous ne sommes des adolescents indigènes lors d’une cérémonie de passage à l’âge adulte qui sont soumis à plusieurs piqures et qui doivent rester stoïques !!!
 
Nous marchons dans des marécages et mettons le feu au méthane qui s’échappe lorsque nous ressortons nos bottes de la boue….impressionnant…..et dangereux !
A ce moment précis tu penses que tu vas rencontrer maître Yoda car tu as vraiment l’impression d’être sur la planète Dagobah, mais j’ai eu beau chercher je n’ai pas trouvé son antre…, ni le vaisseau de Luc !
Le truc délire c’est que certains animaux ont les mêmes sons que R2D2 !
Et nous trouvons après une longue recherche notre grenouille « serial killer », wow comment un truc aussi petit peut être aussi puissant !
 
Elle est magnifique, les couleurs sont incroyables.
Cette grenouille mesure un ou deux centimètres et le poison qu’elle a sur son corps peut tuer deux à trois personnes, inquiétant lorsque tu la vois sauter…et disparaître !
Après cette ballade, baignade en famille dans la laguna negra, et retour au lodge….car ce soir il y a une balade nocturne !
Nous nous baignons dans la rivière devant le lodge et jouons à Tarzan avec une corde au dessus de la rivière.
Départ vers 17h30 pour la promenade nocturne, pendant le trajet en pirogue nous prenons un orage assez sympa et nous nous réfugions sous nos ponchos, ce fut un moment de plus super sympa au niveau sensation, et puis 15 minutes de pluie en 4 jours, on va pô se plaindre !
Alors comme je disais plus haut la nuit toutes les sensations ou sentiments sont décuplés…., mais lorsque tu te retrouves en plein milieu de la jungle en pleine nuit….wow, mais wow quoi !
La nuit tous les insectes sortent, il doit y avoir une sorte de « Happy hour », si t’es un flippé de l’obscurité et arachnophobe, cours, fuis, ici ce n’est pas ton univers !
Au bout de quelques minutes nous rencontrons notre première araignée (à ce moment bien précis ton statut de mâle hyper alpha t’interdit de crier et de courir vers la pirogue sous peine de perdre grave en crédibilité !), et puis nous continuons à nous enfoncer dans la forêt et là tu te dis que 45 minutes cela risque d’être long, mais long, mais long quoi… !
Je ne pourrais pas te donner tous les noms savants des trucs que nous avons croisés (et pareil tu t’en fiches !), mais il y avait des scorpions, des criquets géants (un criquet = un repas !), une araignée scorpion (si, si, c’est le truc affreux que j’ai sur la tête !), des espèces de langouste insectes, et des tas d’autres « bébêtes » vraiment pô cools…
Un des moments forts est lorsque notre guide demande d’éteindre toutes les lumières afin de s’imprégner de la nature en écoutant les bruits et en laissant tes yeux s’habituer à l’obscurité…, nous avons ainsi réalisé que nous étions entouré de champignons phosphorescents….magique…mais flippant !
Un autre moment fort est lorsque ta lampe faiblit et s’éteint et que tes piles sont dans ton sac à dos dans la pirogue, je ferais donc pendant la dernière demi-heure le serre-file du groupe…sans éclairage, maintenant je connais la peur… !
Le retour en pirogue sera magique, il fait nuit noire, l’air est doux, le vent te caresse, les ciel est étoilé, des chauves souris volent autour de nous, et au fond un orage éclate en laissant apercevoir les éclairs, wow mais wow quoi, c’est puissant…
J’espère juste que nos enfants se rappelleront ces moments sublimes que la vie nous offre.
Nous rencontrons le soir au lodge Guacamayo deux québecois, Jean-Guy et Charles, merci à vous deux pour ces moments de partage, vous me donnez envie de visiter votre pays……, la nouvelle France, «  il est où l’bonheur, il est où ?» (avec l’accent québecois…, c’est terrible!)
La nuit sera cool sans crise de panique… étonnant non ?!
À l’aube du troisième jour (!), nous partons en pirogue pour aller à la découverte d’une communauté indigène qui vit non loin de là.
J’étais assez inquiet pour cette journée car je redoutais un accueil du style « Bienvenue à Galaswinda… Darladirladada… !!!! » avec les bronzés en toile de fond !
Bref, je ne voulais pas d’un truc piège attrape touriste !
Mais en fin de compte, ce fut le contraire….. !
Nous rencontrons Virginia, qui nous a appris à récolter le Yucca local (Magnoc?), éplucher, laver (avec l’eau marron de la rivière!), râper, presser, et enfin cuire ….pour faire des galettes de yucca.
 
Franch’ment, une part de galette de yucca, avec la confiture de jus de yucca (ça arrache sa race!), du ceviche de poisson et deux tranches de plantain, c’est juste incroyable !
L’espèce de piranha local cuit au feu de bois dans des feuilles de bananiers était bien appétissant aussi.
Puis nous rencontrons Olmedo, un chaman, colliers en dents de jaguar et de sanglier autour du coup, sans oublier les noisettes en tout genre également, bref, il avait autant de truc autour du cou que Barracuda, mais en mois brillant !
Tunique bleu et plume sur la tête et dans les oreilles il est beau notre Chaman… !
Mais c’est quoi au juste un chaman?
Le chamanisme est une pratique centrée sur le médiation entres êtres humains et les esprits de la nature, ou les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à guérir, ou la communication avec Chuck Norris (en tant que divinité !), c’est le chaman qui incarne cette fonction dans le cadre d’une étroite interdépendance avec sa communauté qui le reconnais comme tel. Le chaman est a la fois sage, thérapeute, conseiller, guérisseur et voyant.
Si cela t’intéresse, le chamanisme se pratique dans le monde entier (même en Corse avec le Mazzeru…), je t’invite à surfer sur le web, une révélation t’attend peut-être…. !
Olmedo nous as fait déguster un breuvage spécial et secret, l’ayahuasca, une sorte de potion magique à la Panoramix, qui permet aux consommateurs de rentrer dans des états de transe, et peuvent ainsi communiquer avec les esprits et tout le bazar cité plus haut….., profond tout ça !
Nous n’avons fait que tremper un bout de doigt afin de tester et ne pas froisser notre hôte (un sort c’est vite arrivé..!), et nous n’avions pas spécialement envie de nous taper un « bad trip » au fond de l’Amazonie !
Et puis sincèrement les explications sur les rites qui se déroulent dans le lieux où nous étions me font penser à des séances d’exorcisme… !
Flippant tout ça !
Il a même pratiqué une purification chamanique sur Stéphanie qui en avait bien besoin ….wouarf wouarf !
Jenny qui s’est également portée volontaire, nos enfants ne cessent de nous étonner.
Notre homme en tunique bleu nous a même initié à la chasse à la sarbacane…, autant vous dire que commander à Mac Do sur une borne est plus rapide et t’assure de manger ce soir !
 
  
 
Et moi je suis anéanti…. Toujours pô vu la lumière… !!!!
Avant de rentrer j’ai voulu visiter un village de communauté indigène car nous n’avions rencontré que 2 ou 3 personnes et j’étais un peu frustré !
J’ai demandé à Jairo si nous pouvions et il m’a dis « no problemo amigo! », il nous a laissé sur un ponton au bord de la rivière, mais il est resté à bord…, why ?
Nous sommes allés dans ce village, et ce fut assez génial car c’était comme dans mes rêves de gamin, des maison en bois colorées sur pilotis, l’endroit est propre, pas de route, un terrain de foot au milieu avec des gradins, bref, le genre d’endroit où j’aurais aimé passer quelques jours afin de faire connaissance avec les gens qui vivent ici.
Nous ne sommes pas en plein milieu de la forêt avec des communautés qui n’ont jamais eu de contact avec la civilisation, ici les gens travaillent en ville ou pour les lodges, ont des pirogues motorisées pour travailler ou se déplacer, et sont habillés de la même manière que nous.
Il y avait un cinquantaine de personnes sur les gradins qui discutaient, et nous nous sommes approchés en les saluant.
A ce moment précis j’ai eu la même sensation que si tu te balades avec un tee shirt Harley dans un rassemblement de Ducati, ou bien en portant un tee shirt de l’OM dans le métro parisien !!!!
Pas de comportement agressif, mais je ne suis pas certain qu’ils avaient envie que nous assistions au match de foot…. !!!
 
Pas grave, je peux comprendre, notre couleur de peau et également nos appareils photos ne sont pas toujours un bon passeport pour voyager.
Après une année passée en Amérique du sud et bon nombre de discussions avec des membres de communautés, l’homme blanc n’a pas apporté ici que des trucs super cools…., et nous sommes l’homme blanc, donc certains accueils peuvent être mitigés, réservés ou parfois pas cools, voyager c’est aussi comprendre et se faire discret….
Pas grave, au moins nous savons que nous n’étions pas à Galaswinda… Darladirladada….. !
Nous repartons sur la Rio Cuyabeno pour le lodge, nous fabriquons du chocolat à partir des fèves de cacao, sympa et puissant le chocolat !
 
Nous retournons nous baigner à la laguna negra un dernière fois, et toute la famille se baigne, nous mettons des gilets à Julia et Jesse car entre la couleur de l’eau, les courants, et les risques d’une baignade en milieu sauvage…. je préfère !
Encore un grand moment de partage riche en sensation, et le retour de nuit sera une fois de plus sublime, nous trouvons même un caïman noir et un boa sur un arbre.
Soirée sympa et demain il faut rentrer retrouver le Faucon qui doit s’impatienter….
Com, d’hab’ je fais le tour de la chambre afin de pister les insectes et je procède à des reconductions à l’extérieur de notre chambre de quelques bébêtes non désirées.. !
La nuit fut…., comment expliquer la sensation lorsque ta fille et ta femme te réveille à 3 plombes du mat’ pour te dire qu’il y a une énooooorme araignée dans la chambre…
Wow, mais wow quoi, la rencontre du troisième type, toi t’es vraiment moche et je t’aime pô !
Ppppfffff toujours ce foutu statut de mâle hyper alpha, j’ai du donc mener un combat avec la chose qui se déplace en plus à une vitesse phénoménale….., I’m the winner et je retourne dormir…
Hostile la nature, hostile !
Le dernier jour, Stef et moi nous levons à 6 heures du mat’ afin d’aller observer les oiseaux depuis la tour (50 mètres), nous avons pu ainsi observer pendant plus d’une heure quelques toucans, des perroquets, des vautours et plein d’autres emplumés dont j’ai oublié le nom !
Ensuite nous rentrons avec nos deux heures de pirogue, au passage nous voyons un anaconda sur un tronc à moins d’un mètre de la pirogue, des singes, des oiseaux, des tortues, bref….c’est la jungle ici… !
Et voili, voilou, nous avons vécu un p’tit moment en Amazonie.
Ce fut des moments extrêmes en sensations, parfois les lieux dégagent une force incroyable et te font ressentir des choses impossibles à décrire……… l’Amazonie fera partie des ces lieux ….
Amazoniaaaaaaaaaaa puissante est la force en ces lieux……
Le séjour a été intense alors voici 2 vidéos :

                
avatar
Admin
Admin

Messages : 3201
Date d'inscription : 09/10/2013
Age : 58
Localisation - Ville - Village : ALENYA 66

Voir le profil de l'utilisateur http://motards66.motards.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amazoniaaaaaaaaaaaa….. Publié le 4 décembre 2018 par Alain et Stéphanie

Message par Admin le Mer 5 Déc - 10:40





































avatar
Admin
Admin

Messages : 3201
Date d'inscription : 09/10/2013
Age : 58
Localisation - Ville - Village : ALENYA 66

Voir le profil de l'utilisateur http://motards66.motards.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum